coriace

coriace [ kɔrjas ] adj.
• 1549; corias 1531; lat. coriaceus, de corium « cuir »
1Qui est dur comme du cuir. 1. ferme. Chair, viande coriace. fam. carne, semelle.
2Fig. Qui ne cède pas. dur, tenace. Il est coriace en affaires. « L'air coriace et renfrogné » (A. Gide). N. C'est un, une coriace.
⊗ CONTR. 1. Mou, 2. tendre; doux, souple.

coriace adjectif (bas latin coriaceus, du latin classique corium, cuir) Se dit d'une viande extrêmement dure : Bifteck coriace. Qui tient fermement ses positions, qui ne cède pas facilement ; dur, tenace : Un homme d'affaires coriace.coriace (synonymes) adjectif (bas latin coriaceus, du latin classique corium, cuir) Se dit d'une viande extrêmement dure
Synonymes :
Contraires :
Qui tient fermement ses positions, qui ne cède pas facilement ;...
Synonymes :
- acharné
- dur
- obstiné
- opiniâtre
Contraires :
- influençable

coriace
adj.
d1./d Qui est dur comme du cuir. Une viande coriace. Ant. tendre.
d2./d Fig., Fam. Obstiné. Un adversaire coriace.

⇒CORIACE, adj.
A.— [En parlant d'une viande] Dur comme du cuir, difficile à découper, à mâcher. Viande, chair coriace :
1. L'omelette était dure comme une couverture doublée; le poulet, un coq d'assez mauvaise vie, pour avoir trop couru sur la place, coriace comme un vieux corbeau.
POURRAT, Gaspard des Montagnes, Le Château des sept portes, 1922, p. 163.
P. métaph. Il n'est pas de feuilleton, si fade ou si coriace, qui ne soit avalé (...) par quelque pauvre d'esprit affamé de grosse littérature (A. FRANCE, Vie littér., 1892, p. 318).
Rem. P. allus. au célèbre combat des Horaces contre les Curiaces, et par fantaisie d'aut., on rencontre chez Jarry (Ubu, 1895, p. 83) l'expr. combat des voraces contre les coriaces.
P. ext.
1. [En parlant d'un aliment autre que la viande] Cette coriace galette de maïs qui nous avait tant déçus (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 124).
2. [En parlant d'un animal, d'une plante] Dont certaines parties ont l'épaisseur et la consistance du cuir. Feuilles coriaces. Peau coriace (LAMARCK, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 174). Herbes coriaces (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 402).
B.— Au fig. [En parlant d'un homme, d'un trait de caractère] Tenace, inflexible; qui présente une grande obstination. Ils me trouvent trop dur avec mes gens, trop militaire, trop coriace (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1044) :
2. Tout ceci, lui valut bien sûr de très terribles jalousies, des haines sans quartier, des rancunes coriaces...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 404.
Spéc. Très avare.
Rem. Attesté ds BESCH. 1845, GUÉRIN 1892, Lar. 19e-Lar. Lang. fr., QUILLET 1965.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. 1531 [éd.] corias « souple, flexible » (Perceforest, t. VI, f° 94 ds LACURNE) demeure sous la forme couria(s) dans différents dial. (FEW t. 2, p. 1222 b) au sens de « dur, résistant »; 1549 coriace « dur (comme le cuir) » (EST.); fig. (d'une personne) 1694 (Ac.); 2. 1817 coriaces entomol. (CUVIER Règne animal t. 3, p. 651). Prob. emprunté au b. lat. coriaceus « de cuir » (avec pour les formes en -as adaptation du suff.); l'évolution sém. en référence soit à la souplesse du cuir en lanière, soit à la résistance et à la dureté du cuir; 2 en raison de la dureté du cocon de cet insecte; lat. sc. coriaceae 1796, Latreille ds NEAVE Index. Fréq. abs. littér. :65.
DÉR. Coriacité, subst. fém. Caractère de ce qui est coriace. La coriacité de la racine de fougère comestible (d'apr. VERNE, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 165). Au fig. Il ne se passait pas de jour que Mme Alexandre ne se plaignît (...) de la coriacité de son destin (BLOY, Hist. désobl., 1894, p. 21). []. 1res attest. XVIe s. coriaceté (Trium ling. dict. ds GDF. Compl.), attest. isolée; à nouveau en 1844 (GAUTIER, Grotesques, 251 ds QUEM.); de coriace, suff. -eté, -ité.

coriace [kɔʀjas] adj.
ÉTYM. 1549; corias, 1531; probablt du bas lat. coriaceus « de cuir », de corium « cuir ».
1 (En parlant d'une viande). Qui est dur comme du cuir. Ferme. || Chair, viande coriace ( Carne, corne, semelle). || Pellicule coriace de certaines viandes ( Peau). || Un bifteck rendu coriace par excès de cuisson. Racorni.
(En parlant d'autres aliments que la viande). || Des légumes coriaces.
2 Abstrait (personnes; choses humaines). Qui ne cède pas. Dur. || Il est coriace en affaires. || Caractère coriace, difficile, entêté, tenace. || Air coriace, revêche.
1 On eût dit que mon père avait accaparé toute l'aménité dont pouvait disposer la famille, de sorte que rien plus ne tempérait, des autres membres, l'air coriace et renfrogné.
Gide, Si le grain ne meurt, I, II, p. 41.
2 Les morts de Paris doivent avoir le sommeil coriace pour goûter quelque paix dans cette retraite investie.
G. Duhamel, le Voyage de P. Périot, I, p. 7.
Avare. || C'est un homme coriace, un avare dont on ne peut rien tirer.
N. || C'est un coriace, une coriace.
CONTR. Flasque, fongueux, moelleux, mou, tendre; large, généreux; accueillant, doux, souple.
DÉR. Coriacé, coriacement, coriacité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coriace — CORIACE. adj. des 2 g. Qui est dur comme du cuir. On dit d Une viande dur et mal cuite, difficile à mâcher, qu Elle est coriace. [b]f♛/b] On dit figurément dans le style familier, d Un homme avare, dur, difficile, et dont on a de la peine à tirer …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coriace — Coriace. adj. Qui est dur comme le cuir. On dit d Une viande dure, & mal cuite difficile à mascher qu Elle est coriace. On dit fig. & familierement d Un homme dur, difficile, avare, &c. qu Il est coriace …   Dictionnaire de l'Académie française

  • coriacé — coriacé, ée (ko ri a sé, sée) adj. Qui a la résistance, la ténacité du cuir.    Peu usité. ÉTYMOLOGIE    Lat. corium (voy. cuir) …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • coriace — (ko ri a s ) adj. Qui est dur comme du cuir. Chair, viande coriace. •   Les Orientaux ont tiré parti de la graine coriace et acerbe du café par la torréfaction, BERN. DE ST P. Harm. liv. I, Tabl. génér..    Fig. C est un homme coriace, se dit d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CORIACE — adj. des deux genres Qui est dur comme du cuir. Il se dit surtout D une viande dure, difficile à mâcher. Ce boeuf est coriace. La chair de cet animal est très coriace.   Il se dit figurément et familièrement Des personnes, et signifie, Avare, dur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CORIACE — adj. des deux genres Qui est dur comme du cuir. Il se dit surtout d’une Viande dure, difficile à mâcher. La chair de cet animal est très coriace …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • coriace — adj. koryâ m. (Arvillard.228). E. : Dur. A1) coriace, taquin : taguè, ta, e (228), R. Taquin …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • CORIACÉ — ÉE. adj. Il se dit Des substances dont la consistance approche de celle du cuir. Il est peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • mine coriace — mažo jautrio nekontaktinė mina statusas T sritis Gynyba apibrėžtis Laivyno minų kare – nelabai jautri nekontaktinė mina. atitikmenys: angl. coarse mine pranc. mine coriace …   NATO terminų aiškinamasis žodynas

  • riace — coriace …   Dictionnaire des rimes

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.